top of page
Rechercher

7e & 8e Manche de la Coupe du Monde à Santiago Del Estero (ARG)

1 semaine après Sarrians, nous nous envolons pour l'Argentine et plus précisément à Santiago Del Estero pour deux week-ends d'affilés sur la même piste.

Nous décollons de Paris le samedi après-midi et arrivons à Santiago le dimanche après-midi.

Lundi matin, nous décidons avec le groupe de se rendre à la piste pour pouvoir la découvrir et voir les quelques changements effectués. Ensuite, nous avons pris un temps pour faire quelques exercices de stretching.



Lundi après-midi, 1ᵉʳ roulage et à peine 15 minutes après le début de l'entraînement, une erreur technique en 3ᵉ ligne m'envoie à la chute, lourde chute. Je sens directement que ma cheville a pris un gros choc.

Direction les urgences dans une ambulance où heureusement, je n'avais qu'une cheville en vrac. Je suis accompagnée de Lorin le kiné.



Arrivé à l'hôpital, tout se passe très bien, c'est rapide. Je passe les radios et en 30 min, je suis sortie de l'hôpital, verdict du médecin local : rien de cassé.



Nous rentrons donc à l'hôtel et je montre la radio au docteur de l'équipe, verdict : arrachement osseux au niveau de la malléole intérieur du pied gauche.

Le kiné me strap bien le pied afin de limiter les mouvements et passer une bonne nuit.

Mardi : Le docteur part à la recherche de béquilles et d'une botte de maintien. Je ne peux pas poser le pied par terre, je reste donc l’intégralité de la journée à l'hôtel en faisant les soins nécessaires pour guérir au plus vite et être remis pour le premier week-end de compétition.



Mercredi : Nouvelle journée de soins. Le matin je pars regarder le premier match de padel qui sépare Thomas Allier et Vincent Pelluard de Lorin Martinez et Mattia Furlan. Ce premier match est remporté par le duo Lorin / Mattia.

L'après-midi, je me rends à la piste pour regarder la séance du reste de l'Équipe.



Jeudi : Nouvelle journée de soins, je vois l'évolution, je commence à pouvoir poser le pied et marcher.

Le matin, je retourne voir le deuxième match de padel entre ces 2 mêmes équipes avec cette fois-ci une victoire de Vincent et Thomas.

Le soir, j'organise une réunion avec le docteur, le kiné et le manager afin d’organiser la suite de la semaine et ainsi savoir si on essaye ou pas de me faire rouler ce week-end. On met alors en place un protocole à suivre et si tout est au vert, on m'enverra prendre le départ de la compétition.



Vendredi, essais officiels : Le kiné me fait un strap pour me maintenir du mieux possible la cheville. La 1ʳᵉ étape du protocole était de faire du vélo sur le plat, essayer de pédaler, puis essayer de faire un sprint lancé à 50% et un sprint départ arrêté à 50%, le test est concluant. Étape numéro 2 : test sur la piste à basse vitesse, je fais plusieurs tours sur les 2 roues, je vois que la cheville va bien, je décide donc de faire quelques manuals sur la ligne challenge. Je fais plusieurs passages comme ça et tout se passe bien. Je décide de poursuivre le protocole en y rajoutant des sauts, je fais plusieurs passages qui se passent eux aussi plutôt bien. On continue le test en allant plus vite et en faisant des passages plus durs, je pars donc sur la 3ᵉ ligne, lieu de la chute du début de semaine. Je n’étais pas très serein mais je décide d’y aller en étant à l’écoute de ma cheville. Une nouvelle fois tout se passe bien, pas de douleurs, donc on passe à l'étape d'après : la section pro. Avant de m'élancer, je n'étais vraiment pas rassuré, j'avais même peur d'y aller, je m'élance finalement et tout se passe bien, je fais plusieurs passages en étant de plus en plus à l'aise. Pour finir, je fais une descente de butte à 8m et un saut de 1ʳᵉ bosse.

L'objectif de la séance était de voir si la cheville tenait en roulant et ce fut le cas.



Samedi, 1ᵉʳ jour de course : Avant le début de la compétition, nous avons toujours 25 minutes d'essais. L'objectif de cette séance était d'aller tester les départs que je n'avais pas essayé la veille dans le but de laisser une journée de repos de plus à ma cheville.

Je fais deux départs et les essais sont moyennement concluants, les sensations sont étranges ... Je décide tout de même de prendre le départ de la course.

Je termine dernier du round 1, c'était physiquement et mentalement trop dur, impossible pour moi d'être à l'attaque et à 100%. Ainsi, j'ai décidé de mettre fin à mon week-end.

Aucun regret puisque je me suis battu pour essayer d'y arriver, mais ça ne l'a pas fait malheureusement.



Félicitations à mon collègue de chambre, Romain Mahieu qui gagne le samedi et le dimanche.


Bon rétablissement à Sylvain André qui a chuté très lourdement le samedi et qui doit se faire opérer sur place de l'avant-bras.


Merci à tout le staff de l'Équipe de France.





296 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Post: Blog2_Post
bottom of page